Discipline : Géographie

Classe :

Cours :

Nbre de séances :

Thème : L'Europe

Chapitre : I) Unité et diversité naturelle de l'Europe

Objectifs : Voir fiche-objectif

Problématique : Quelles sont les limites et les caractéristiques naturelles de l'Europe ?

Documents : 1) Carte du relief de l'Europe, p. 173; 2) Carte des climats de l'Europe, p. 172; 3) Carte vierge du continent

Déroulement : 1) Observation de la carte du relief de l'Europe, p. 173 : Situer les reliefs et les nommer. Qualifier la répartition des différents types de relief [montagnes au Sud, plaines au Nord]

2) PréAO : présentation de l'Europe => position de finisterre et isthme puis limites du continent. Les élèves disposent d'une carte vierge qu'ils complètent. Diffuser la présentation jusqu'à la diapos de 1). Ecriture du 1) (recopie de l'écran)

3) Reprise de la présentation => répartition des reliefs (Europe des plaines et des hautes terres), copie de la trace écrite 2) suivant le déroulement des diapos puis les différents paysages naturels européens. Fin du 2).

4) Fin de la présentation : le climat. Le diagrammes ombrothermique de quelques localités européennes. Expliquer le mode de construction et de lecture du diagramme. Pour chaque diapo ont précise les caractères du climat que l'on note dans la trace écrite.

5) Exercice 1 en classe :réaliser un diagramme ombrothermique à partir des données fournies et dire à quel type de climat correspond la station. Exercice noté sur 10.

6) Exercice 2 à la maison : à l'aide du livre compléter la carte des climats de l'Europe. Noté sur 10.

Trace écrite :

I) Unité et diversité naturelle de l'Europe :

Quelles sont les limites et les caractéristiques naturelles de l'Europe ?

1. Quelles limites pour l'Europe ?

Par sa position à l'ouest du continent Asiatique, l'Europe est souvent présentée comme le finisterre de l'Eurasie, vaste ensemble continental qui regroupe l'Europe et l'Asie. Cette présentation témoigne de la difficultée que les européens ont eu à tracer une frontière nette à l'est de leur continent.

La limite actuelle délimite un continent de 10 millions de km2 de l'Atlantique à l'Oural et de la Méditerranée à l'Océan Glacial Arctique.


2. Un relief varié mais cohérent :

L'arc alpin, prolongé à l'ouest par les Pyrénées et à l'est par les Carpathes sépare l'Europe du Nord formé de plateaux et de grandes plaines, de l'Europe méditerranéenne, au relief plus contrasté et cloisonné.

Cette diversité topographique a favorisé l'apparition de paysages très différents.

Entre l'Europe du Nord et celle du Sud, les grands fleuves (Rhin, Danube, Rhône, ...) et les cols alpins ont permis et orienté la circulation des hommes.


3. Des climats tempérés mais très différenciés :

A mi-chemin entre le Pôle Nord et la zone tropicale et entre l'océan Atlantique et l'Asie, l'Europe subit de nombreuses influences qui déterminent un climat globalement tempéré mais présentant des types bien différenciés.

Le climat méditerranéen (autour de la Méditerranée) : les hivers sont doux; les étés sont chauds et secs; les précipitations se concentrent de l'automne et au printemps parfois sous forme d'averses violentes.

Le climat océanique (façade atlantique) : les hivers sont doux; les étés sont plutôt frais; les précipitations sont fréquentes toute l'année.

Le climat continental : les hivers sont très froids ; les étés sont très chauds ; les précipitations sont peu importantes et concentrées en été.

A l'intérieur du continent la situation ou la présence de reliefs modifie les caractères du climat.

Ainsi les montagnes ont un climat montagnard caractérisé par des hivers humides (neige) et très froids et des étés frais. On rencontre aussi un climat continental atténué : les hivers sont froids ; les étés sont très chauds ; les précipitations sont réparties sur toute l'année mais plus importantes en été.




Discipline : Géographie

Classe :

Cours :

Nbre de séances :

Thème : L'Europe

Chapitre : II) Le peuplement de l'Europe

Objectifs : Voir fiche-objectif

Problématique : Comment se répartit la population européenne sur le continent ?

Documents : 1) Carte des densités de l'Europe, p. 167; 2) Tableau de la population de pays européens;

Déroulement : 1) Présentation peuplement de l'Europe => Monde vue de nuit : Quelles informations cette vue (reconstituée) de la terre de nuit nous donne-t-elle ? [La présence des lumières indique la répartition des hommes et de leurs villes à la surface du globe => mais niveau de développement peut fausser la perception => Amérique du Nord très lumineuse pour 357 M; sous-contient indien moins lumineux pour 1500 M]. Quelle est la situation de l'Europe ? [3 ème foyer de peuplement mais démographie moins forte donc possibilité de perte de cette place dans l'avenir]

2) Ecriture de la trace écrite 1) jusqu'à réduire.

3) Suite de la présentation : tableau population et superficie : Explication de ce qu'est la densité et de son mode de calcul. On calcule la densité de quelques pays européens et l'on remarque que les densités varient en fonction du nombre d'habitants et de la superficie => un pays petit avec peu d'habitants peu avoir une forte densité.

4) Ecriture de la fin du 1)

5) Construction de la carte des densités des pays européens. Les élèves disposent d'un fonds de carte de l'Europe politique. Mise au point sur le choix des paliers de représentation sur la base des densités de l'Europe, de l'UE, des pays peuplés et moins peuplés.

6) Observation et analyse de la carte : distinguer les fortes densités (Europe médiane) et les faibles (Europe du Nord et intérieur de l'Europe méditerranéenne). On fait référence à la carte des densités p. 167 => où se trouvent les grandes villes. Zone également de forte industrialisation.

7) Ecriture du 2)

8) A quoi correspondent les vides ? (froid, montagnes, ...) Evoquer les circonstances historiques => longtemps les montagnes méditerranéennes ont été très peuplées mais exode rural, métropolisation, littoralisation.

9) Ecriture du 3)

Trace écrite : L'Europe

II) Le peuplement de l'Europe

1. Un foyer de peuplement :

L'Europe est densément peuplée. Avec 727 millions d'habitants elle est le troisième foyer de peuplement du Monde. Mais cette population n'augmente aujourd'hui que très faiblement et même diminue pour certains pays comme la Grêce. La part des européens dans la population mondiale tend donc à se réduire.

La population européenne n'est pas uniformément répartie. Elle se partage entre 47 pays ou principautés qui ont un nombre d'habitants très varié. L'Union européenne compte 25 pays qui rassemblent plus de 450 millions d'habitants.

A partir du nombre d'habitant d'un pays et avec sa superficie on peut calculer la densité d'habitants par km2 de territoire.La formule est : population/superficie du pays = densité. En France la densité est de 110 hab/km2.

2. L'Europe des fortes densités

Les pays qui ont les plus fortes densités se situent dans l'Europe médiane de l'Angleterre à l'Italie. La densité moyenne y est supérieure à 150 hab/km2. C'est là que se situent les grandes villes. Sur 38 villes de plus de 1 M d'habitants que compte le continent, 30 se situent dans cette Europe médiane où à proximité. Cette zone que l'on appelle « dorsale ou mégalopole européenne » concentre également l'essentiel des industries (Rhur, Italie du Nord).

Ce foyer de forte densité s'étend vers l'Est avec la République Tchèque et la Pologne.

3. L'Europe des faibles densités

L'Europe du vide se trouve au Nord en Scandinavie (Norvège à la Finlande), à l'Est (Russie) mais également dans certaines zones intérieures des pays méditerranéens (Espagne, France, Grêce, Bulgarie) où l'exode rural a vidé les campagnes de leurs populations.



Discipline : Géographie

Classe :

Cours :

Nbre de séances :

Thème : L'Europe

Chapitre : III) Unité culturelle et poids de l'Europe dans le monde

Objectifs : Voir fiche-objectif

Problématique : Quels sont les facteurs de la diversité européenne ? Comment fondent-ils également une certaine unité culturelle du continent reconnue dans le monde ?

Documents : 1) Cartes 1, 4 et 5 p. 170-171;

Déroulement : 1) Interrogation collective : L'Europe est en cours d'unification pourtant sa diversité persiste => Comment peut-on la mesurer ? [langues, religion, alphabet]

2) Observation des cartes p. 170-171.

3) Ecriture du 1)

4) Présentation poids de l'Europe.

5) Ecriture du 2)

Trace écrite : L'Europe

III) Unité culturelle et poids de l'Europe dans le monde :

Quels sont les facteurs de la diversité européenne ? Comment fondent-ils également une certaine unité culturelle du continent reconnue dans le monde ?

1. Religion et langue : facteurs de diversité ou base d'une culture commune ?

Le fractionnement politique de l'Europe est une des conséquence de sa diversité culturelle. Cette diversité repose sur la multiplicité des Etats-nations fondés essentiellement sur des critères de langues et de religion.

Les Européens parlent 60 langues différentes qui se regroupent en trois groupes linguistiques : les langues romanes (français, italien, ..), les langues slaves (russe, serbe, ...) et les langues germaniques et anglo-saxonnes (anglais, allemand, ...). On compte également de nombreux dialectes (alsacien, corse, occitan, ...)

Au point de vue religieux, l'Europe est dominée par le christianisme qui offre pourtant plusieurs visages. Le Nord est plutôt protestant, l'Est est orthodoxe et le Sud catholique. L'Europe centrale subit des influences multiples. Enfin on note la présence de fortes minorités musulmanes dans tous les pays (5 M en France). La Turquie est un pays où le religion musulmane domine.

2. L'Europe : une puissance mondiale ?

L’Europe est un continent riche et développé : 1/3 des richesses du globe y sont produites et 5 pays du G8 sont européens (All, France, Grande Bretagne, Italie et Russie).

De nombreux pays européens ont eu des colonies en Afrique, en Asie et en Amérique. Aujourd’hui encore, cette influence demeure et oriente les contacts entre l’Europe et le reste du monde.

Pourtant tous les pays européens sont loin d’être riches et développés. Certains sont en guerre (Kosovo en 1999), d’autres sont détruits ou se reconstruisent (Bosnie, Serbie).

Depuis 1957, le mouvement d'intégration européenne tente de réaliser une Union Européenne de la paix et de la prospérité pour tous.